col claudine noir et motif ananas

Bobine 2 : Coudre un col Claudine

Niveau de difficulté

Salut les bobinettes,

bienvenue dans ma Bobine 2 où je me lance dans la couture d’un Col Claudine.

Le matériel

tissus et bobines

Le patron

Puisqu’il me parait le plus approprié pour mes débuts, je suis retournée sur le site petitpatron.com pour coudre ma deuxième bobine. Vous pouvez acheter le patron du Col Claudine pour la somme correcte de 4 euros. Le fascicule comporte 4 patrons différents de col claudine: le col Louise, le col Emma, le col Alice et le col Jeanne, accompagné d’explications étape par étape en photos . J’ai choisi de coudre le col Jeanne et le col Emma.

Les tissus

Pour le col claudine Jeanne, j’ai choisi d’utiliser un tissu en toile de coton original et voyant qui puisse ressortir sur une petite robe ou un joli haut noir. Les ananas me paraissaient un choix idéal pour ces deux critères.  

Quant au col claudine Emma, je voulais vraiment un tissu sobre. J’ai choisi un tissu un peu plus élastique et je vous avoue m’être un peu trompée en l’achetant. Je pensais qu’il était beaucoup moins souple. J’avais également peur que la couture soit compliquée n’ayant pas encore le matériel et la technique nécessaire pour ce type de tissu mais tout s’est finalement bien déroulé.

Pour ces deux tissus, je suis retournée au magasin Toto à Lille. Et je suis obligée de vous vanter les mérites de la vendeuse qui a juste été adorable, drôle et de très bons conseils. Nous avons même eu un fou rire toutes les deux dans le magasin. Si un jour, elle passe par ici peut-être se reconnaitra t-elle? Bref, je vous recommande ce magasin.

Je voulais également renforcer mes deux cols avec du thermocollant et je me suis rendue compte un peu tard que je n’en avais plus assez. Et c’est ainsi que j’ai fait la découverte de THE magasin: Mondial Tissus. J’avais rarement ressenti autant d’excitation et d’enthousiasme en entrant dans un magasin. Quel joie d’apercevoir tous ces tissus plus jolis les uns que les autres, je ne savais plus où regarder. C’est pourquoi, il me tarde d’y retourner pour le choix des tissus de mes futures bobines.

En résumé si vous voulez tester ce patron, il vous faut pour un col:

  • 30 cm de tissu
  • 30 cm de thermocollant
  • une agrafe ou 60 cm de ruban
  • une machine à coudre
  • du fil
  • une aiguille

 

Mes difficultés

Col Claudine aux motifs Ananas

Une fois n’est pas coutume, régler la tension du fil de la machine à coudre a encore été une longue étape dans le processus de couture. Malgré un temps passé à étudier la question, qui m’a aussi permis d’écrire un petit article sur le sujet, je me rends compte que régler correctement sa machine peut prendre un certain temps lorsqu’on est débutant même en connaissant toutes les instructions.

Il faut tester les réglages lorsqu’on utilise un tissu pour la première fois et bien évidemment le réglage ne fonctionne pas toujours dès le premier essai. Mais comme vous le savez, je suis dé-ter-mi-née 🙂 ! Alors après une heure passée à tester différents réglages de la machine à coudre, j’ai trouvé celui qui convenait et j’ai enfin pu commencer à coudre. Youpiiii!!!!

Col Claudine Jeanne

Le col Claudine Jeanne correspond au col orné du tissu motif ananas. J’ai choisi de fermer ce col avec une agrafe. Toute la difficulté était de le coudre droit et proprement et ça n’a pas été une mince affaire croyez-moi. C’était une tâche assez minutieuse puisqu’il fallait la coudre vraiment au bord du col sans qu’elle ne dépasse. L’agrafe bougeait beaucoup durant la couture et elle n’est donc pas tout à fait droite. Cependant, une fois porté, c’est un détail esthétique qui ne choque pas au premier regard. Mais je vous promets de faire mieux la prochaine fois et de persévérer 🙂

Col Claudine Emma

Le col Claudine Emma aurait pu être cousu sans trop de difficultés seulement voilà avec ma maladresse légendaire (mon entourage en témoigne) ça ne pouvait pas se passer ainsi.  J’avais choisi pour ce deuxième col de le fermer avec un ruban plutôt que de nouveau avec une agrafe afin de tester les deux options. Ayant en plus déjà cousu le col Jeanne, je pensais donc que celui-ci serait plus facile à réaliser.

Que nenni les bobinettes!!

Je vous explique, dans les instructions une fois le ruban cousu, il est noté de le replier et de le faire tenir avec une épingle afin qu’il ne se prenne pas dans les coutures du col. Et je pensais avoir correctement effectué cette tâche mais lorsque j’ai retourné mon col pour observer le résultat final, je me suis aperçue que non. Le ruban s’était coincé dans la couture du col… Et ça aurait pu s’arrêter là… Mais non!! En plus de cela, une partie de la couture tout autour du col était passée à l’as. Quelle partie? Celle sur le devant, l’une des pointes où le ruban est censé sortir. Oui car si ça avait été ailleurs, c’était beaucoup trop facile vous voyez? Je sens que les dieux (déesses?) de la couture cherchent à me mettre à l’épreuve.

Bref après quelques rafistolages à la main, j’ai tout de même pu faire de ce col Emma un accessoire portable.

 

Ce que j’ai appris

Col Claudine noir avec ruban

Grâce à la couture de ce col, j’ai avant tout pu me perfectionner dans le réglage de la tension du fil de la machine à coudre. Mais j’espère vraiment y passer moins de temps pour la prochaine bobine car c’est une épreuve à chaque fois.

Par ailleurs, pour parfaire mon vocabulaire de la petite couturière, j’ai appris ce que le terme « cranter » signifiait et j’en ai par la même occasion appris la technique. Je vous invite à cliquer sur le lien si comme moi vous n’aviez aucune idée de comment effectuer cette action.

Ce que j’ai le plus apprécié dans cette couture a été d’apprendre à coudre un point invisible à la main (aussi appelé point glissé).  La couture à la main était une chose qui me faisait très peur. Mais grâce à quelques recherches sur le net, j’ai pu apprendre facilement comment réaliser ce point. Il me semble tout à fait abordable pour les jeunes débutants comme moi. J’ai même pu le réutiliser pour une autre couture mais ça je vous en parlerai plus tard. (Oui quel suspens intenable, je sais je sais^^ #seconddegré)

Et comme je vous l’expliquais un peu plus haut dans l’article, le col Claudine Emma m’a valu quelques petits rafistolages à la main. J’ai donc aussi appris à coudre quelques points droits à la main. Si je devais évaluer le résultat de ces rafistolages, je dirais qu’il est passable. Si l’on observe le col Claudine de près, nous y verrions clairement que cette partie a été rattrapée mais une fois porté, les défauts se voient beaucoup moins.

Le résultat

Je vous laisse observer le résultat. Voilà ce que donne les deux cols Claudine une fois portés.  N’hésitez pas à me laisser en commentaires vos impressions, conseils, remarques.  Et si vous aussi, vous avez testé ce patron et que vous voulez partager votre création, n’hésitez pas à mettre la photo dans les commentaires.

Cols Claudiné portés

Bisous les bobinettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.